La TIS en France

© Nil Rahola

La TIS en France

La TIS en France

© Simon Fellous

La TIS en France

© Benoit Cailleret

La TIS en France

© Antoine Franck

co-anime le consortium public-privé de R&D&I sur le biocontrôle avec

Innoventomo

1er module de production industrielle de moustiques mâles en France et dans le Pacifique.

 

Le centre INNOVENTOMO permet à l’ILM d’étendre ses activités de développement, d’évaluation et de passage à l’échelle opérationnelle de la Technique de l’Insecte Stérile (TIS) et de ses dérivés comme la Technique de l’Insecte Incompatible (TII).
Les opérations menées visent à contrôler durablement, dans les îles polynésiennes, les populations des moustiques Aedes aegypti et Aedes polynesiensis, vecteurs de virus comme la dengue, le Zika et chickungunya ou de parasites comme la filariose lymphatique.
A court terme, d’autres insectes cibles seront intégrés, notamment des mouches des fruits.

Projets portés par Hervé Bossin, ILM

TIS2B

Étude de faisabilité de la Technique de l’Insecte Stérile (TIS) pour la lutte contre Aedes Albopictus à la Réunion

Depuis 2009, l’UMR MIVEGEC de l’IRD conduit des recherches visant à étudier la faisabilité de  la Technique de l’Insecte Stérile (TIS) pour la lutte contre  Aedes albopictus, vecteur de la dengue et du chikungunya à la Réunion. La stratégie de mise en œuvre du projet étudie la faisabilité scientifique, technologique, sociale et économique, indispensables à la mise en œuvre de la TIS à grande échelle.

La phase opérationnelle TIS2B du projet en cours, vise à démontrer, en conditions naturelles, l’efficacité de la lutte contre Ae. albopictus par les lâchers de mâles stériles. Pour cela, les conditions matérielles et techniques ont été ajustées pour permettre une production de masse de 150 000 à 200 000 moustiques mâles stériles par semaine.

Encadrés par arrêté préfectoral, des lâchers massifs hebdomadaires débuteront en juillet 2021 et pour une période de 12 mois, dans une zone urbaine de la commune de Sainte Marie (quartier Duparc). Ces lâchers seront suivis par des indicateurs entomologiques, environnementaux et socio-économiques permettant d’évaluer l’efficacité et l’impact des interventions par la TIS. Une prise de décision à l’issue de la cette phase d’essais déterminera la pertinence de l’intégration de la TIS dans une stratégie de LAV à l’échelle de La Réunion.

Projet porté par Louis Clément Gouagna, IRD
co-anime le consortium public-privé de R&D&I sur le biocontrôle avec

Mosquarel

Mise au point de systèmes de lâchers automatiques de mâles stériles par drones contre les moustiques Aedes invasifs

Projet porté par Jeremy Bouyer, CIRAD

Revolinc

TIS boostée par entomovectoring pour la gestion des moustiques Aedes invasifs, de la mouche des fruits méditerranéenne Ceratitis capitata et de la mouche tsé-tsé Glossina palpalis gambiensis

Projet porté par Jeremy Bouyer, CIRAD

Carpo’TIS Noix

Protection contre la carpocapse par la technique de l’insecte stérile en verger de noyer

 

Projet porté par Agnes Verhaeghe, CTIFL

(plus d’info à venir!)

SuzuKIIS:ME

Gérer Drosophila SuzuKII grâce aux Insectes Super Stériles : Maturation et Efficacité

Le projet porte sur les essais terrain de la TIS contre D.suzukii en tunnels de cultures et parcelles protégées par filets. Notre équipe multi-disciplinaire travaille aux changement d’échelle de production, aux conditions de déploiement logistiques, techniques, biologiques et sociologiques, ainsi qu’à la prise en compte de possibles effets non-intentionnels.

Projet porté par Simon Fellous, INRAE

(plus d’info à venir!)

CeraTIS Corse

Gestion Territoriale de la Ceratite en Corse par la Technique de l’Insecte Stérile

Le projet a pour but d’identifier les leviers (techniques, logistiques, écologiques, et socio-économiques) qui permettront de proposer la TIS pour la protection des cultures en Corse.

Les premières étapes du projet ont permis de comprendre les variations naturelles des populations sauvages de la mouche méditerranéenne sur un site d’étude de 800ha d’agrumes et de fruits d’été. Un premier levier logistique a été identifié : l’importation des mouches stériles produites en Espagne est rendue difficile par la diminution de fréquence de vols et un manque d’alternative par voies routière ou maritime; indiquant la nécessité d’étudier à court terme la possibilité d’une production locale autonome.

Des modèles mathématiques sont développés pour modéliser les variations de populations sauvages et pouvoir projeter les effets d’une stratégie incluant la TIS selon différents scénarios de déploiement (complémentarité d’autres outils, prophylaxie, fréquence et densité des lâchers). Les premières études de qualité et dispersion des mâles stériles importés sont cruciales pour alimenter ces modèles et permettre de choisir la meilleure stratégie pour initier les lâchers hebdomadaires en 2022 sur 400ha de cultures.

En s’appuyant sur une étude de perception et d’engagement communautaire des acteurs locaux, le projet permettra de développer une stratégie organisationnelle territoriale adaptée.

Projet porté par Clelia OLIVA, CTIFL

(plus d’info à venir!)

Un projet du CTIFL avec le soutien financier de l’OFB dans le cadre de l’APR « Leviers territoriaux pour réduire l’utilisation et les risques liés aux produits phytopharmaceutiques » lancé dans le cadre du plan Écophyto II+ et co-piloté par les ministères de la transition écologique, de l’agriculture et de l’alimentation, des solidarités et de la santé et de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.

Gemdotis

Évaluation de la faisabilité d’une GEstion Multi-échelles d’un ravageur invasif Bactrocera DOrsalis sur manguier à La Réunion, incluant la Technique de l’Insecte Stérile.

L’objectif du projet GEMDOTIS est d’étudier la combinaison de pratiques agroécologiques pour lutter contre Bactrocera dorsalis introduite en 2017 à La Réunion.

Il repose sur l’acquisition de connaissances bioécologiques, sur des expérimentations de pratiques agro-écologiques (prophylaxie, couvertures, plantes pièges, …), l’étude de la faisabilité de la Technique de l’Insecte Stérile (TIS) par des outils de modélisation et de simulation, l’étude en milieu producteur de l’acceptabilité de l’approche et l’évaluation de son coût.

Projet porté par Helene Delatte, CIRAD

(plus d’info à venir!)

En partenariat avec le réseau DEPHY Ferme Mangue, le GIEE Grand Fond, et les producteurs de mangues.

Un projet CIRAD avec le soutien financier de l’AFB-ODEADOM dans le cadre de l’appel à projets ECOPHYTO 2018, action 27 « Construire avec les outre-mer une agro-écologie axée sur la réduction de l’utilisation, des risques et des impacts des produits phytopharmaceutiques » Autres partenaires financiers : Europe (FEADER), Région Réunion, Département Réunion, CIRAD.